LASIK laser en Tunisie : La chirurgie oculaire réfractive au laser lasik

LASIK laser en Tunisie : Qu’est-ce que la chirurgie oculaire réfractive au laser ?

Vous êtes fatigué de porter des lunettes ou des lentilles de contact, et vous vous demandez ce qu’est la chirurgie LASIK laser ?

Le LASIK est la chirurgie oculaire au laser la plus couramment pratiquée pour traiter la myopie, l’hypermétropie, et l’astigmatisme.

Comme d’autres types de chirurgie réfractive, la procédure LASIK remodèle la cornée pour permettre à la lumière pénétrant dans l’œil d’être correctement focalisée sur la rétine pour une vision plus claire, améliorée sans lunettes ni lentilles de contact.

À qui s’adresse la chirurgie du Lasik laser ?

La chirurgie du Lasik est indiquée en cas de :

  • Degré modéré d’erreur de réfraction
  • Aucun problème médical ou oculaire important.
  • Pas enceinte ni allaitante

Le tarif de la chirurgie oculaire réfractive au laser Lasik en Tunisie

                     InterventionPrixSéjour
Lasik laser Obtenir un devis Après diagnostic

Ce qu’il faut savoir avant de se lancer

Avant l’intervention :

  • L’intervention se déroule sous anesthésie locale, et dure environ 20 à 30 minutes.
  • La première étape à faire est le bilan préopératoire réalisé conformément aux prescriptions.
  • Une consultation avec votre chirurgien ophtalmologiste qui répondra à vos interrogations et évaluera votre état de santé général, ainsi que votre santé oculaire afin de déterminer si vous êtes un bon candidat pour une chirurgie oculaire par Lasik.

Au cours de  l’intervention :

Après avoir placé des gouttes anesthésiantes au niveau de l’œil, le chirurgien désinfecte les paupières et installe un anneau de succion pour immobiliser le globe oculaire.

L’intervention se déroule en deux parties :

  • Découpe du volet cornéen par laser femtoseconde.
  • Sculpture des couches profondes par laser.

À l’aide d’un laser programmé, le chirurgien ophtalmologique remodèle les parties de la cornée, à chaque impulsion du faisceau laser, une infime quantité de tissu cornéen est retirée.

Après avoir remodelé la cornée, le chirurgien remet le volet en place et l’œil se fait irriguer par du sérum pour une cicatrisation plus rapide.

Après l’intervention : Les suites opératoires d’une chirurgie oculaire réfractive au laser Lasik

Les douleurs d’une chirurgie réfractive au laser Lasik sont rarement présentes. Des antalgiques suffisent pour calmer les éventuelles douleurs.

  • Une gêne, un larmoiement abondant, et une sensation de sable dans les yeux peuvent être ressenties immédiatement après l’intervention, mais disparaissent au bout de 3 heures.
  • Des démangeaisons et un léger inconfort peuvent être ressentis quelques jours après la chirurgie.
  • Éviter de s’exposer au soleil pendant le 1er mois.
  • Les bains en mer, piscines, sauna, et jacuzzis sont à éviter pendant 1 mois. La douche est possible dès le lendemain avec précaution de ne pas ruisseler l’œil opéré.
  • La reprise des activités professionnelles se fait au bout de 1 à 2 jours. Le travail sur ordinateur et la conduite sont autorisés dès le lendemain de l’intervention.

Les complications envisageables

Même si les suites opératoires d’une chirurgie réfractive au laser Lasik réalisé dans les règles sont en général simples, et les complications sont rares. Mais malgré leur rareté, le patient doit être informé des complications possibles.

  • Yeux secs
  • Éblouissement
  • Vision double
  • Sous-corrections / Sur-corrections
  • Problèmes de volets
  • Perte de vision ou changements

En choisissant un chirurgien plasticien compétent et qualifié à chaque type d’intervention, vous limitez au maximum les risques de complications liés, sans toutefois les supprimer complètement.

Les résultats d’une chirurgie oculaire réfractive au laser Lasik

La chirurgie réfractive au laser Lasik rétablit avec succès la vision chez la majorité des personnes qui ont subi la procédure. La correction est stable et en principe définitive.  

La vision s’améliore très rapidement en 24 heures. Les résultats dépendent de l’erreur de réfraction spécifique et d’autres facteurs.

Emma Friedrich
Les derniers articles par Emma Friedrich (tout voir)