10 choses à ne pas dire à un bipolaire

Interagir avec une personne atteinte de trouble bipolaire nécessite une approche délicate et empreinte de compréhension. Les fluctuations émotionnelles propres à ce trouble exigent une sensibilité particulière dans la communication.

Cependant, il est parfois difficile de trouver les mots justes, et certaines phrases, même prononcées avec bienveillance, peuvent avoir un impact profond et parfois négatif.

Cet article explore 10 choses à ne pas dire à un bipolaire, soulignant l’importance d’une communication respectueuse et consciente :

  1. « Tu es juste trop sensible » – Éviter les Jugements :

Chose à ne pas dire à un bipolaire : « Tu es juste trop sensible. » Évitez de minimiser les émotions de la personne en les réduisant à une simple sensibilité. Les fluctuations de l’humeur chez les personnes bipolaires sont complexes, et cette déclaration peut invalider leurs expériences.

  1. « Pourquoi ne peux-tu pas être normal ? » – Éviter la Stigmatisation :

Chose à ne pas dire à un bipolaire : « Pourquoi ne peux-tu pas être normal ? » Évitez les commentaires stigmatisants qui suggèrent que la bipolarité est une aberration. Les personnes atteintes de ce trouble ont besoin de soutien et de compréhension, pas de jugements néfastes.

  1. « Tu ne prends pas tes médicaments ? » – Respecter la Confidentialité Médicale :

Chose à ne pas dire à un bipolaire : « Tu ne prends pas tes médicaments ? » Évitez d’assumer que la personne ne suit pas son traitement. Respectez la confidentialité médicale et discutez de ces sujets délicats de manière privée, si nécessaire, sans émettre des jugements hâtifs.

  1. « C’est juste dans ta tête » – Reconnaître la Réalité du Trouble :

Chose à ne pas dire à un bipolaire : « C’est juste dans ta tête. » Évitez de minimiser la bipolarité en la considérant comme purement psychologique. Reconnaître la réalité du trouble, une condition médicale complexe, est essentiel pour une communication respectueuse.

  1. « Tu devrais essayer de te contrôler » – Encourager le Soutien Plutôt que le Jugement :

Chose à ne pas dire à un bipolaire : « Tu devrais essayer de te contrôler. » Évitez de suggérer que la personne peut simplement contrôler ses sautes d’humeur. Encouragez plutôt le soutien et la compréhension, offrant un espace sûr pour partager les défis sans jugement.

  1. « C’est juste une phase, ça passera » – Éviter la Minimisation :

Chose à ne pas dire à un bipolaire : « C’est juste une phase, ça passera. » Évitez de minimiser les défis que la personne peut rencontrer en réduisant ses expériences à une simple phase. La bipolarité est une condition médicale complexe et nécessite une compréhension approfondie.

  1. « Pourquoi ne peux-tu pas être plus normal ? » – Éviter les Comparaisons Négatives :

Chose à ne pas dire à un bipolaire : « Pourquoi ne peux-tu pas être plus normal ? » Évitez de faire des comparaisons négatives qui renforcent le sentiment de différence. Chacun a sa propre normalité, et le respect de cette diversité est crucial.

  1. « Tout le monde a des hauts et des bas » – Éviter la Banalisation :

Chose à ne pas dire à un bipolaire : « Tout le monde a des hauts et des bas. » Évitez de banaliser les expériences de la personne en les comparant aux fluctuations émotionnelles ordinaires. La bipolarité va au-delà des hauts et des bas normaux.

  1. « C’est juste une excuse » – Éviter les Jugements Injustes :

Chose à ne pas dire à un bipolaire : « C’est juste une excuse. » Évitez de juger la personne en considérant sa condition comme une excuse. La bipolarité est une réalité médicale qui nécessite un soutien, pas de la stigmatisation.

  1. « Je sais exactement ce que tu ressens » – Éviter l’Empathie Non Informée :

Chose à ne pas dire à un bipolaire : « Je sais exactement ce que tu ressens. » Évitez de prétendre comprendre pleinement ce que la personne ressent, surtout si vous n’avez pas vécu la bipolarité. L’empathie est cruciale, mais elle doit être informée et respectueuse.

Conclusion :

La communication avec une personne bipolaire nécessite une sensibilité particulière et l’évitement de ces expressions délicates.

Respecter la complexité de la bipolarité, éviter les comparaisons injustes et offrir un soutien continu contribuent à construire des relations empreintes de compréhension et de bienveillance.

Adopter une attitude respectueuse et ouverte favorise un environnement où la personne atteinte de bipolarité se sent entendue et soutenue.

Éviter ces 10 choses à ne pas dire à un bipolaire est un premier pas vers une communication plus compréhensive et empathique. Reconnaître la complexité du trouble bipolaire et offrir un soutien attentif peut contribuer à renforcer les relations et à promouvoir le bien-être mental.

Emma Friedrich
Les derniers articles par Emma Friedrich (tout voir)